Thérapie des traumatismes

Le trauma est une réponse émotionnelle à un événement au retentissement très négatif pour la personne concernée. Les capacités innées à « digérer » ces expériences négatives sont débordées et les effets du trauma interfèrent de manière significative sur l’aptitude à mener une vie normale. En effet, les effets du trauma se font sentir aux niveaux émotionnels, cognitifs et comportementaux. L’origine du trauma peut être très variable, en voici quelques exemples :

  • Viol et abus sexuels
  • Violence d’un proche ou d’un inconnu ou le fait d’assister à l’agression/meurtre d’un proche ou d’un inconnu
  • Désastres naturels
  • Décès de l’être aimé
  • Mauvais traitements et humiliations ou rejet durant l’enfance
  • Accident de voiture ou d’avion
  • Attentat
  • Infidélité du partenaire ou rupture.
  • Annonce d’une maladie grave

La personne ayant subi un trauma récent peut paraître désorientée, sous le choc, renfermée, absente d’esprit et surtout très anxieuse. Son anxiété peut se manifester sous forme de « flash backs », de cauchemars récurrents, d’insomnie, de terreurs nocturnes, de changements brusques d’humeur et d’irritabilité, de mauvaise concentration et de l’amnésie par rapport à des périodes de vie s’étalant parfois sur plusieurs années. Le trauma ou les traumas et leurs effets peuvent se manifester avec un « effet retard », c’est-à-dire, des mois voire des années après l’événement traumatisant.

Chacun réagit différemment au trauma. Le trauma peut induire des réactions de colère, de tristesse, du déni et des « explosions » émotionnelles difficiles à comprendre pour les proches. Les réactions de la personne traumatisée peuvent en effet être difficiles à supporter pour l’entourage qui a également besoin parfois d’être soutenu.

Les niveaux de stress suite à un traumatisme peuvent être sévères et nécessitent une prise en charge aussi rapide que possible afin d’éviter que des séquelles deviennent permanentes. La personne peut souffrir d’attaques de panique, de palpitations, de léthargie et d’une grande fatigue également. Souvent, la dépression et un état anxieux permanent en sont les conséquences. L’abus de drogues et l’automédication sont malheureusement souvent des corollaires d’un état de stress post-traumatique non traité.

Le trauma modifie vos émotions et interfère avec une pensée claire et rationnelle du fait d’une hypersensibilité aux facteurs liés au trauma. Les « déclencheurs » de la vie quotidienne perturbent régulièrement celle-ci…  Il est important de se souvenir que les symptômes d’un état post-traumatique sont des réactions normales au trauma et qu’ils sont souvent similaires d’une personne à une autre.

Parler du trauma peut aider mais ne vous débarrasse pas de manière définitive du problème…

L’EMDR représente un traitement de choix pour les traumas simples ou complexes. Cette approche permet, en un temps plus court que la thérapie classique, de désensibiliser la personne traumatisée aux effets délétères du traumatisme, de résorber les séquelles et de « digérer » les événements négatifs en les intégrant à l’histoire de vie personnelle en tant que partie de sa propre histoire dont on a pu tirer des leçons de vie positives.

Il est très important de s’adresser à un thérapeute formé dans les meilleures conditions possibles. EMDR Belgium (sous l’égide de EMDR Europe, https://emdr-europe.org) forme et supervise des professionnels de la santé mentale aptes à délivrer un traitement EMDR de qualité. Pour de plus amples explications sur ce traitement spécifique, il est possible de consulter le site d’EMDR Belgium www.emdr-belgium.be ainsi que le site Integrativa www.integrativa.be.

Le trauma est une réponse émotionnelle à un événement au retentissement très négatif pour la personne concernée. Les capacités innées à « digérer » ces expériences négatives sont débordées et les effets du trauma interfèrent de manière significative sur l’aptitude à mener une vie normale. En effet, les effets du trauma se font sentir aux niveaux émotionnels, cognitifs et comportementaux. L’origine du trauma peut être très variable, en voici quelques exemples :

  • Viol et abus sexuels
  • Violence d’un proche ou d’un inconnu ou le fait d’assister à l’agression/meurtre d’un proche ou d’un inconnu
  • Désastres naturels
  • Décès de l’être aimé
  • Mauvais traitements et humiliations ou rejet durant l’enfance
  • Accident de voiture ou d’avion
  • Attentat
  • Infidélité du partenaire ou rupture.
  • Annonce d’une maladie grave

La personne ayant subi un trauma récent peut paraître désorientée, sous le choc, renfermée, absente d’esprit et surtout très anxieuse. Son anxiété peut se manifester sous forme de « flash backs », de cauchemars récurrents, d’insomnie, de terreurs nocturnes, de changements brusques d’humeur et d’irritabilité, de mauvaise concentration et de l’amnésie par rapport à des périodes de vie s’étalant parfois sur plusieurs années. Le trauma ou les traumas et leurs effets peuvent se manifester avec un « effet retard », c’est-à-dire, des mois voire des années après l’événement traumatisant.

Chacun réagit différemment au trauma. Le trauma peut induire des réactions de colère, de tristesse, du déni et des « explosions » émotionnelles difficiles à comprendre pour les proches. Les réactions de la personne traumatisée peuvent en effet être difficiles à supporter pour l’entourage qui a également besoin parfois d’être soutenu.

Les niveaux de stress suite à un traumatisme peuvent être sévères et nécessitent une prise en charge aussi rapide que possible afin d’éviter que des séquelles deviennent permanentes. La personne peut souffrir d’attaques de panique, de palpitations, de léthargie et d’une grande fatigue également. Souvent, la dépression et un état anxieux permanent en sont les conséquences. L’abus de drogues et l’automédication sont malheureusement souvent des corollaires d’un état de stress post-traumatique non traité.

Le trauma modifie vos émotions et interfère avec une pensée claire et rationnelle du fait d’une hypersensibilité aux facteurs liés au trauma. Les « déclencheurs » de la vie quotidienne perturbent régulièrement celle-ci…  Il est important de se souvenir que les symptômes d’un état post-traumatique sont des réactions normales au trauma et qu’ils sont souvent similaires d’une personne à une autre.

Parler du trauma peut aider mais ne vous débarrasse pas de manière définitive du problème…

L’EMDR représente un traitement de choix pour les traumas simples ou complexes. Cette approche permet, en un temps plus court que la thérapie classique, de désensibiliser la personne traumatisée aux effets délétères du traumatisme, de résorber les séquelles et de « digérer » les événements négatifs en les intégrant à l’histoire de vie personnelle en tant que partie de sa propre histoire dont on a pu tirer des leçons de vie positives.

Il est très important de s’adresser à un thérapeute formé dans les meilleures conditions possibles. EMDR Belgium (sous l’égide de EMDR Europe, https://emdr-europe.org)  forme et supervise des professionnels de la santé mentale aptes à délivrer un traitement EMDR de qualité. Pour de plus amples explications sur ce traitement spécifique, il est possible de consulter le site d’EMDR Belgium www.emdr-belgium.be ainsi que le site Integrativa  www.integrativa.be.

Le trauma est une réponse émotionnelle à un événement au retentissement très négatif pour la personne concernée. Les capacités innées à « digérer » ces expériences négatives sont débordées et les effets du trauma interfèrent de manière significative sur l’aptitude à mener une vie normale. En effet, les effets du trauma se font sentir aux niveaux émotionnels, cognitifs et comportementaux. L’origine du trauma peut être très variable, en voici quelques exemples :

  • Viol et abus sexuels
  • Violence d’un proche ou d’un inconnu ou le fait d’assister à l’agression/meurtre d’un proche ou d’un inconnu
  • Désastres naturels
  • Décès de l’être aimé
  • Mauvais traitements et humiliations ou rejet durant l’enfance
  • Accident de voiture ou d’avion
  • Attentat
  • Infidélité du partenaire ou rupture.
  • Annonce d’une maladie grave

La personne ayant subi un trauma récent peut paraître désorientée, sous le choc, renfermée, absente d’esprit et surtout très anxieuse. Son anxiété peut se manifester sous forme de « flash backs », de cauchemars récurrents, d’insomnie, de terreurs nocturnes, de changements brusques d’humeur et d’irritabilité, de mauvaise concentration et de l’amnésie par rapport à des périodes de vie s’étalant parfois sur plusieurs années. Le trauma ou les traumas et leurs effets peuvent se manifester avec un « effet retard », c’est-à-dire, des mois voire des années après l’événement traumatisant.

Chacun réagit différemment au trauma. Le trauma peut induire des réactions de colère, de tristesse, du déni et des « explosions » émotionnelles difficiles à comprendre pour les proches. Les réactions de la personne traumatisée peuvent en effet être difficiles à supporter pour l’entourage qui a également besoin parfois d’être soutenu.

Les niveaux de stress suite à un traumatisme peuvent être sévères et nécessitent une prise en charge aussi rapide que possible afin d’éviter que des séquelles deviennent permanentes. La personne peut souffrir d’attaques de panique, de palpitations, de léthargie et d’une grande fatigue également. Souvent, la dépression et un état anxieux permanent en sont les conséquences. L’abus de drogues et l’automédication sont malheureusement souvent des corollaires d’un état de stress post-traumatique non traité.

Le trauma modifie vos émotions et interfère avec une pensée claire et rationnelle du fait d’une hypersensibilité aux facteurs liés au trauma. Les « déclencheurs » de la vie quotidienne perturbent régulièrement celle-ci…  Il est important de se souvenir que les symptômes d’un état post-traumatique sont des réactions normales au trauma et qu’ils sont souvent similaires d’une personne à une autre.

Parler du trauma peut aider mais ne vous débarrasse pas de manière définitive du problème…

L’EMDR représente un traitement de choix pour les traumas simples ou complexes. Cette approche permet, en un temps plus court que la thérapie classique, de désensibiliser la personne traumatisée aux effets délétères du traumatisme, de résorber les séquelles et de « digérer » les événements négatifs en les intégrant à l’histoire de vie personnelle en tant que partie de sa propre histoire dont on a pu tirer des leçons de vie positives.

Il est très important de s’adresser à un thérapeute formé dans les meilleures conditions possibles. EMDR Belgium (sous l’égide de EMDR Europe, https://emdr-europe.org) forme et supervise des professionnels de la santé mentale aptes à délivrer un traitement EMDR de qualité. Pour de plus amples explications sur ce traitement spécifique, il est possible de consulter le site d’EMDR Belgium www.emdr-belgium.be ainsi que le site Integrativa  www.integrativa.be.

Souhaitez-vous prendre rendez-vous?

Pour une consultation personnalisée ou pour obtenir plus d’information, n’hésitez pas à prendre contact avec moi.