Burnout et symptômes

du burnout

Nous entendons beaucoup parler du burnout ces temps-ci, mais qu’est-ce exactement? Comment savoir si l’on est en burnout ou en dépression ?

Burnout ou dépression ?

Le burnout est caractérisé par les symptômes suivants :

  • Emotionnellement, vous avez l’impression de ne plus rien contrôler. Vous réagissez de manière disproportionnée, avez des crises de larmes ou de colère (parfois au travail), ne supportez plus rien ni personne. Vous craignez de ne plus pouvoir rien gérer, de manière permanente. Vous vous sentez « vidée » et débordée. Vous avez des problèmes de concentration et de mémoire. Vous faites des erreurs fréquentes, devenez plus lente, votre cerveau fonctionne « au ralenti . » En fait, vous êtes épuisée émotionnellement, physiquement et mentalement.
  • Démotivation au travail: vous prenez de la distance par rapport à votre travail, la seule idée de retourner au travail vous donne envie de fuir, vous avez l’impression d’être prisonnier (e) et impuissant (e) à changer quoi que ce soit au niveau professionnel. Parfois, vous culpabilisez également. Vous n’êtes pas fier (e) de votre travail car vous avez l’impression que la qualité de votre travail a diminué. De ce fait, vous doutez de vos compétences et vous vous blâmez. Il se peut que vous soyez d’humeur maussade ou sombre, que vous pleuriez au travail ou vous montriez irritable.
  • Vos idéaux se sont évaporés, vous êtes négatif et devenez insensible ou très détaché (e) par rapport aux autres. Parfois, il semble que vous deveniez cynique.

Si vous souffrez de burnout, il se peut que vous soyez une personne dévouée à votre entreprise et perfectionniste. Vous vous mettez « la barre » très haut et vous mettez la pression pour que tout soit parfait, que l’on ne puisse rien vous reprocher. Vous ne savez pas dire « non » et mettre des limites, vous répondez à toutes les demandes… jusqu’à ce que vous n’en pouviez plus. Ce n’est pas toujours la surcharge de travail qui est en cause cependant. D’autres facteurs interviennent également, comme par ex. les conflits de valeur (vous ne pouvez plus être d’accord avec l’éthique de travail de vos collègues ou de vos supérieurs), vous pensez ne pas pouvoir contrôler grand-chose au niveau de votre travail, vous souffrez de l’incivilité de la population que vous servez ou de vos collègues, ceux-ci vous ignorent ou vous jalousent au lieu de vous soutenir, il y a des discriminations et de l’inégalité sur le lieu de travail, vous manquez de reconnaissance professionnelle, etc.

Les personnes en burnout peuvent souffrir de divers troubles physiques tels que : problèmes respiratoires, des douleurs généralisées, des problèmes de sommeil, de l’angoisse et/ou de la dépression, des palpitations et arythmies. Il est nécessaire alors de se faire examiner par son médecin afin de déterminer exactement la cause de ces troubles qui sont parfois d’origine psychosomatique, mais pas toujours.

Nous entendons beaucoup parler du burnout ces temps-ci, mais qu’est-ce exactement? Comment savoir si l’on est en burnout ou en dépression ?

Burnout ou dépression ?

Le burnout est caractérisé par les symptômes suivants :

  • Emotionnellement, vous avez l’impression de ne plus rien contrôler. Vous réagissez de manière

disproportionnée, avez des crises de larmes ou de colère (parfois au travail), ne supportez plus rien ni personne. Vous craignez de ne plus pouvoir rien gérer, de manière

  • Vous vous sentez « vidée » et débordée. Vous avez des problèmes de concentration et de mémoire. Vous faites des erreurs fréquentes, devenez plus lente, votre cerveau fonctionne «au ralenti.» En fait, vous êtes épuisée émotionnellement, physiquement et mentalement.
  • Démotivation au travail: vous prenez de la distance par rapport à votre travail, la seule idée de retourner au travail vous donne envie de fuir, vous avez l’impression d’être prisonnier (e) et impuissant (e) à changer quoi que ce soit au niveau professionnel. Parfois, vous culpabilisez également. Vous n’êtes pas fier (e) de votre travail car vous avez l’impression que la qualité de votre travail a diminué. De ce fait, vous doutez de vos compétences et vous vous blâmez. Il se peut que vous soyez d’humeur maussade ou sombre, que vous pleuriez au travail ou vous montriez irritable.
  • Vos idéaux se sont évaporés, vous êtes négatif et devenez insensible ou très détaché (e) par rapport aux autres. Parfois, il semble que vous deveniez cynique ;

Si vous souffrez de burnout, il se peut que vous soyez une personne dévouée à votre entreprise et perfectionniste. Vous vous mettez « la barre » très haut et vous mettez la pression pour que tout soit parfait, que l’on ne puisse rien vous reprocher. Vous ne savez pas dire « non » et mettre des limites, vous répondez à toutes les demandes… jusqu’à ce que vous n’en pouviez plus. Ce n’est pas toujours la surcharge de travail qui est en cause cependant. D’autres facteurs interviennent également, comme par ex. les conflits de valeur (vous ne pouvez plus être d’accord avec l’éthique de travail de vos collègues ou de vos supérieurs), vous pensez ne pas pouvoir contrôler grand-chose au niveau de votre travail, vous souffrez de l’incivilité de la population que vous servez ou de vos collègues, ceux-ci vous ignorent ou vous jalousent au lieu de vous soutenir, il y a des discriminations et de l’inégalité sur le lieu de travail, vous manquez de reconnaissance professionnelle, etc.

Les personnes en burnout peuvent souffrir de divers troubles physiques tels que : problèmes respiratoires, des douleurs généralisées, des problèmes de sommeil, de l’angoisse et/ou de la dépression, des palpitations et arythmies. Il est nécessaire alors de se faire examiner par son médecin afin de déterminer exactement la cause de ces troubles qui sont parfois d’origine psychosomatique, mais pas toujours.

Burnout, que faire?

Si vous pensez être en burnout, il est important d’obtenir un diagnostic et d’entreprendre un travail thérapeutique qui vous aidera à sortir de la spirale infernale et à reconnaître les attitudes qui renforcent et entretiennent le burnout. Dans ce cas-ci –comme dans d’autres situations – il peut être nécessaire de réévaluer la manière dont vous mettez vos priorités et vos objectifs de vie, apprendre à mieux écouter ce que votre corps a à vous dire. Dans certains cas, vous pourrez décider –quand vous serez prêt (e) – de procéder à un bilan de compétences et de vous réorienter vers un autre secteur professionnel. Pour chaque situation spécifique, une approche personnalisée s’impose et au début de votre travail thérapeutique, vous éprouvez surtout le besoin d’être entendu (e) et compris (e) …

Le burnout et la dépression sont des diagnostics différents. Alors que le burnout constitue essentiellement un épuisement global, la dépression est caractérisée par une perte d’intérêt pour les activités qui nous faisaient plaisir, une humeur triste permanente en contraste avec notre humeur habituelle (avant la dépression), du désespoir et une image négative de soi, des autres et du monde qui nous replient sur nous-mêmes et nous isolent des autres.

Si vous pensez être en burnout ou craignez d’y tomber, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ainsi qu’à votre psychologue.

Souhaitez-vous prendre rendez-vous?

Pour une consultation personnalisée ou pour obtenir plus d’information, n’hésitez pas à prendre contact avec moi.