EMDR et trauma

Vous avez entendu parler de la thérapie EMDR et vous vous demandez ce que cela veut dire ?

« EMDR » est l’abréviation de « Eye Movement Desensitization and Reprocessing ». En français, cela se traduit par « désensibilisation et reprogrammation par des mouvements oculaires ». Cette approche thérapeutique a été créée en 1987 par Francine Shapiro, docteur en Psychologie au “Mental Research Institute” de Palo Alto et thérapeute, aux Etats- Unis. L’EMDR est maintenant couramment utilisée en Europe et dans le monde entier. L’EMDR est très efficace pour le traitement du stress post-traumatique, des phobies, d’un deuil qui semble ingérable et des blessures psychologiques profondes et anciennes, résistantes aux thérapies classiques.

Le traitement consiste en des stimulations bilatérales des yeux (le patient suit

Vous avez entendu parler de la thérapie EMDR et vous vous demandez ce que cela veut dire ?

« EMDR » est l’abréviation de « Eye Movement Desensitization and Reprocessing ». En français, cela se traduit par « désensibilisation et reprogrammation par des mouvements oculaires ». Cette approche thérapeutique a été créée en 1987 par Francine Shapiro, docteur en Psychologie au “Mental Research Institute” de Palo Alto et thérapeute, aux Etats- Unis. L’EMDR est

maintenant couramment utilisée en Europe et dans le monde entier. L’EMDR est très efficace pour le traitement du stress post-traumatique, des phobies, d’un deuil qui semble ingérable et des blessures psychologiques profondes et anciennes, résistantes aux thérapies classiques.

Le traitement consiste en des stimulations bilatérales des yeux (le patient suit du regard le doigt du thérapeute dans des balayages oculaires effectués pendant quelques secondes à la fois).  Des tapotements en alternance et d’autres moyens sont également utilisés pour stimuler le système nerveux de manière bilatérale.

Les stimulations bilatérales aident le système nerveux central à traiter les souvenirs douloureux, encore actifs, de manière à ce que le patient puisse « archiver » ces souvenirs d’une manière qui n’occasionne plus d’émotions pénibles et qu’ils puissent devenir une partie de l’histoire vécue du patient et non plus une souffrance constamment réactivée par des éléments de la vie quotidienne et donc handicapante et privant la personne d’une vie épanouissante.

Beaucoup de patients ayant été en thérapie EMDR ont l’impression que l’expérience douloureuse est devenue plus « distante et lointaine », un souvenir qui ne les fait plus réagir émotionnellement comme ils en ont eu l’habitude pendant des années parfois.

La thérapie EMDR s’inscrit dans le cadre d’une thérapie classique. Le thérapeute apprend à connaître son patient au fil des séances préliminaires, recueille les informations principales le concernant, consolide la relation thérapeutique en tentant de comprendre de quoi souffre celui ou celle qui le consulte. Comme dans toute relation thérapeutique, il est très important que « le courant passe bien » et que la confiance soit au rendez-vous entre thérapeute et patient. Ceci se construit au fil des séances.

Vous avez entendu parler de la thérapie EMDR et vous vous demandez ce que cela veut dire ?

« EMDR » est l’abréviation de « Eye Movement Desensitization and Reprocessing ». En français, cela se traduit par « désensibilisation et reprogrammation par des mouvements oculaires ». Cette approche thérapeutique a été créée en 1987 par Francine Shapiro, docteur en Psychologie au “Mental Research Institute” de Palo Alto et thérapeute, aux Etats- Unis. L’EMDR est maintenant couramment utilisée en Europe et dans le monde entier. L’EMDR est très efficace pour le traitement du stress post-traumatique, des phobies, d’un deuil qui semble ingérable et des blessures psychologiques profondes et anciennes, résistantes aux thérapies classiques.

Le traitement consiste en des stimulations bilatérales des yeux (le patient suit du regard le doigt du thérapeute dans des balayages oculaires

effectués pendant quelques secondes à la fois).  Des tapotements en alternance et d’autres moyens sont également utilisés pour stimuler le système nerveux de manière bilatérale.

Les stimulations bilatérales aident le système nerveux central à traiter les souvenirs douloureux, encore actifs, de manière à ce que le patient puisse « archiver » ces souvenirs d’une manière qui n’occasionne plus d’émotions pénibles et qu’ils puissent devenir une partie de l’histoire vécue du patient et non plus une souffrance constamment réactivée par des éléments de la vie quotidienne et donc handicapante et privant la personne d’une vie épanouissante.

Beaucoup de patients ayant été en thérapie EMDR ont l’impression que l’expérience douloureuse est devenue plus « distante et lointaine », un souvenir qui ne les fait plus réagir émotionnellement comme ils en ont eu l’habitude pendant des années parfois.

La thérapie EMDR s’inscrit dans le cadre d’une thérapie classique. Le thérapeute apprend à connaître son patient au fil des séances préliminaires, recueille les informations principales le concernant, consolide la relation thérapeutique en tentant de comprendre de quoi souffre celui ou celle qui le consulte. Comme dans toute relation thérapeutique, il est très important que « le courant passe bien » et que la confiance soit au rendez-vous entre thérapeute et patient. Ceci se construit au fil des séances.

du regard le doigt du thérapeute dans des balayages oculaires effectués pendant quelques secondes à la fois).  Des tapotements en alternance et d’autres moyens sont également utilisés pour stimuler le système nerveux de manière bilatérale.

Les stimulations bilatérales aident le système nerveux central à traiter les souvenirs douloureux, encore actifs, de manière à ce que le patient puisse « archiver » ces souvenirs d’une manière qui n’occasionne plus d’émotions pénibles et qu’ils puissent devenir une partie de l’histoire vécue du patient et non plus une souffrance constamment réactivée par des éléments de la vie quotidienne et donc handicapante et privant la personne d’une vie épanouissante.

Beaucoup de patients ayant été en thérapie EMDR ont l’impression que l’expérience douloureuse est devenue plus « distante et lointaine », un souvenir qui ne les fait plus réagir émotionnellement comme ils en ont eu l’habitude pendant des années parfois.

La thérapie EMDR s’inscrit dans le cadre d’une thérapie classique. Le thérapeute apprend à connaître son patient au fil des séances préliminaires, recueille les informations principales le concernant, consolide la relation thérapeutique en tentant de comprendre de quoi souffre celui ou celle qui le consulte. Comme dans toute relation thérapeutique, il est très important que « le courant passe bien » et que la confiance soit au rendez-vous entre thérapeute et patient. Ceci se construit au fil des séances.

La thérapie EMDR se déroule à l’aide d’un protocole de questions et d’interventions spécifiques permettant d’apprendre au patient à s’apaiser lui-même quand les émotions pénibles le submergent ou que des douleurs ou sensations physiques dérangeantes apparaissent, en lien avec les émotions.  Ce protocole précis permet également au patient et au thérapeute d’établir un « plan de ciblage » (ou feuille de route), précisant les troubles à traiter ensuite à l’aide des balayages oculaires. Le « ciblage » en EMDR permet de traiter les troubles vécus au présent (conséquences des traumatismes anciens) aussi bien que les traumas du passé. Le traitement tient également compte, par anticipation, des événements futurs en lien avec le trauma dont le patient redoute le potentiel de perturbation. A tout moment, le patient contrôle le processus de guérison ; il ne s’agit pas d’hypnose, le patient a un rôle actif et les avancées se font au rythme du patient. Sachant que celui-ci a vécu des événements souvent très difficiles, le thérapeute entoure sa pratique d’attention bienveillante et d’interventions apaisantes afin d’aider son patient à confronter ses difficultés avec un sentiment de sécurité.

L’EMDR a été validé scientifiquement et représente l’une des méthodes thérapeutiques les plus étudiées depuis quelques années. L’EMDR a été reconnu par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 2013 en tant que méthode efficace validée scientifiquement pour le traitement des traumatismes.

Pour mieux comprendre en quoi l’EMDR peut vous être efficace et de quelle manière cette approche peut, en un temps réduit, combattre votre stress -même sévère- et apaiser vos émotions, je vous invite à visiter le site EMDR Belgium à www.emdr-belgium.be.

Des vidéos ainsi que la possibilité d’imprimer le dépliant ci-dessous sont disponibles sur le site EMDR Belgium. Je vous le laisse découvrir et reste disponible pour vos questions éventuelles sur cette méthode.

Souhaitez-vous prendre rendez-vous?

Pour une consultation personnalisée ou pour obtenir plus d’information, n’hésitez pas à prendre contact avec moi.